Grande Camomille bio et Demeter – Tanacetum parthenium

5.00 

Catégorie :

Description

Tanacetum parthenium L. – Parties aériennes – Sachet kraft de 15 g

Froisser une sommités par tasse. Mettre la plante dans l’eau froide et couvrir la casserole. Mettre à chauffer jusqu’à frémissement, couper le feu et laisser infuser à couvert 10 à 15 minutes. Filtrer et déguster chaud ou froid. 

Vivace de la famille des Astéracées, appelée également Partenelle, Bouton d’argent, Tanaisie parthenium, Œil du soleil, Herbe vierge, Malherbe.

Une légende de la Grèce antique relate l’histoire de la Parthenelle ou Partenelle, qui aurait sauvé un homme tombé du Parthénom. Pour Delaveau, parthenium est issu du français « jeune fille » et évoque ses vertus médicinales en gynécologie. Très utilisée en médecine traditionnelle, en Angleterre au XVIIème siècle et XVIIIème siècle comme le grand remède des migraineux. Elle fut progressivement oubliée et ce n’est qu’en 1978, qu’une Galloise expérimente la plante qui guérit nausées, vomissements et maux de tête. Puis les scientifiques vont s’intéresser à la plante et entreprendre de nombreuses recherches. Originaire d’Asie mineure, elle est commune dans les terrains incultes de l’Europe, ainsi qu’en Amérique du Nord et en Australie.

Aujourd’hui, on l’utilise en phytothérapie pour ses vertus antimigraineuse, protectrice tissulaire, antalgique, anti-inflammatoire et antispasmodique des muscles lisses. Elle inhibe l’agrégation plaquettaire, inhibe la libération de la sérotonine, inhibe la libération des enzymes impliquées dans l’inflammation et a un effet protecteur sur les cellules endothéliales vasculaires.

Plus de détails => Wikiphyto

Précaution d’emploi: Risque allergique rare (famille des Astéracées). Déconseillée avec les anti-coagulants et antiagrégants plaquettaires (risque de potentialisation).

Informations complémentaires

Poids 0.025 kg