Lexique des principales propriétés de Plantes médicines

Lexique des principales propriétés de Plantes médicinales

————————————————————————————-

Pour vous aider à devenir plus autonome vis-à-vis de votre bien-être et de votre santé, nous vous avons élaboré un lexique des principales propriétés médicinales de nos amies les Simples.

Vous pourrez ainsi vous y reporter lorsque vous chercher  à comprendre les vertus et mécanismes d’action d’une plante.

————————————————————————————–

Absorbante : Absorbe les liquides et les gaz en interne (digestif) ou externe (plaies suintantes).

Adaptogène : Aide le corps à résister au stress (et renforce le fonctionnement normal des organes).

Adipogène : Favorise l’accumulation des graisses, donc l’extension du tissu adipeux.

Adoucissante : Qui adoucit (=émolliente).

Adsorbant : Fixe une substance liquide ou gazeuse et en favorise l’élimination.

Adjuvante : Renforce ou ajoute des propriétés.

Alexitère : Contre la morsure des animaux venimeux.

Allergénique : Provoque des réactions allergiques.

Amaigrissante : Favorise la perte de poids (action diurétique ou par diminution d’appétit). S’oppose à adipogène.

Amère : Stimule les fonctions gastriques. Souvent apéritive, tonique et fébrifuge.

Anabolisante : Favorise la croissance des tissus.

Analeptique : Stimulante.

Anesthésique : Abolit la sensibilité.

Anabolisante : Favorise la croissance des tissus.

Analgésique : Combat la douleur.

Anaphrodisiaque : Inhibe la libido et l’activité sexuelle.

Angiogénique : Stimule la néovascularisation (croissance de nouveaux vaisseaux à partir de préexistants)

Angioprotectrice : Prévention des pathologies respiratoires.

Antalgique : Combat la douleur (soit au niveau de l’organe, soit au niveau du système nerveux central). Anthelmintique : Vermifuge.

Anti-addictive : Libère de la dépendance (ibogaïne – iboga).

Anti-agrégante : Diminue l’agrégation plaquettaire et inhibe la formation du thrombus (produit final de la coagulation sanguine).

Anti-anémique : Stimule la formation de globules rouges.

Anti-angiogène : Bloque le mécanisme permettant à la tumeur de développer des vaisseaux sanguins, l’empêchant ainsi de se nourrir (médicaments).

Anti-arythmique : Supprime les rythmes accélérés du cœur (médicaments).

Antibactérienne : Détruit ou bloque la croissance des bactéries.

Antibiotique : Détruit ou bloque la croissance des bactéries.

Anticarcénogénique : Facilite l’appétit (en activant les neurones de l’hypothalamus).

Anticatarrhale : Traite le catarrhe (écoulement d’un liquide, plus ou moins clair ou épais, par une membrane muqueuse).

Anticéphalique : Soulage les maux de têtes à répétition.

Anticholinergique : Inhibe l’action de l’acétylcholine.

Anticholinestérasique : Diminue l’activité de l’acétylcholinestérase, enzyme détruisant l’acétylcholine.

Anticoagulante : Inhibe la coagulabilité naturelle du sang.

Anticonvulcivante : Lutte contre les convulsions (Contraction violente et involontaire d’un ou plusieurs muscles).

Antidiabétique : Hypoglycémiante.

Anti-diarrhéique : Combat la diarrhée par action astringente, adsorbante, désinfectante ou modératrice du transit).

Anti-échymotique : Combat les ecchymoses.

Antiexsudative : Combat le suintement d’un liquide organique.

Antifibrillante : S’oppose à la fibrillation du myocarde (ex : quinidine).

Antifibrosante : Limite le durcissement pathologique d’un organe (ou anti-sclérosant)

Anti-fongique : Détruit les champignons.

Antigonadotrope : S’oppose aux glandes sexuelles.

Antigoutteuse : Combat la goutte, soit en s’opposant à la formation d’acide urique, soit en abaissant le taux d’acide urique dans le sang.

Anti-histaminique : Réduit ou élimine les effets de l’histamine au cours des réactions allergiques (antagoniste des récepteurs de l’histamine).

Anti-infectieuse : Antiseptique.

Anti-inflammatoire : Combat une inflammation.

Anti-lithiasique : S’oppose à la formation de calculs dans les voies biliaires ou urinaires, ou contribue à les dissoudre.

Antilaiteuse : Réduit la sécrétion de lait.

Antimicrobienne : Bactéricide.

Antimitotique : S’oppose à la mitose.

Antimutagène : S‘oppose aux substances susceptibles d’introduire des mutations.

Antinauséeuse : Anti-vomitive.

Antinéoplasique : Médicament utilisé dans le traitement chimiothérapique de certains cancers.

Anti-névralgique : Combat les douleurs siégeant sur le trajet des nerfs sensitifs.

Anti-oxydante : Prévient l’oxydation et l’altération des tissus.

Anti-périodique : Arrête ou prévient les accès des maladies intermittentes, ou périodiques, telles des fièvres intermittentes ou des névralgies.

Anti-phlogistique : Anti-inflammatoire.

Anti-prurigineuse : Lutte contre les démangeaisons.

Antiputride : Agit contre la putréfaction (décomposition).

Anti-pyrétique : Fébrifuge (Combat la fièvre).

Antirachitique : Lutte contre le rachitisme (maladie osseuse infantile due à carence en Calcium, Phosphore et Vitamine D).

Anti-radicalaire : Antioxydante (lutte contre les radicaux libres).

Antirétrovirale : Traite les infections rétrovirales (virus à ARN).

Anti-rhumatismale : Traite les rhumatismes (affections des articulations et des tissus conjonctifs).

Antiscorbutique : Réduit le scorbut (déficit en vitamine C – avitaminose C).

Antiseptique : Détruit les bactéries (micro-organismes) et empêche leur développement responsable des infections.

Antispasmodique : Soulage les spasmes musculaires (décontracte certains muscles douloureux en agissant sur l’influx nerveux qui commande le rythme de la contraction musculaire).

Antisudorale : Diminue la sécrétion de sueur.

Antithermique : Fébrifuge.

Antithrombotique : Protège contre la formation de caillots sanguins.

Antitumorale : Lutte contre les tumeurs (augmentation du volume d’un tissu).

Antitussive : Favorise l’expectoration (béchique, pectorale).

Antiulcéreuse : Améliore l’état des ulcères digestifs (en abaissant le taux d’acidité ou en protégeant la muqueuse).

Antivirale : Ralentit une infection virale.

Antivomitive : Combat les nausées d’origine nerveuse ou spasmodique.

Anxiolitique : Agit sur les troubles de l’anxiété (peur, stress).

Apéritive : Renferme des principes amers qui ouvre l’appétit et prépare la suite des opérations digestives.

Aphrodisiaque : Accroît le désir sexuel.

Aphrogène : Engendre une mousse persistante (agit sur la perméabilité des membranes).

Aromatique : Contient des HE très odorantes. Les aromates sont toniques et stimulants, parfois stomachiques.

Astringente : Resserre et contracte les tissus, limitant ainsi les écoulements. Les astringentes sont souvent anti-hémorragiques et provoque parfois la constipation.


Bactéricide : Antiseptique (détruit les bactéries et empêche leur développement).

Balsamique : Contient des mucilages qui adoucissent les muqueuses respiratoires.

Béchique : Calme la toux et les irritations du pharynx.


Calmante : Apaise physiquement et moralement (sédative).

Cancérigène : Provoque, aggrave ou sensibilise l’apparition d’un cancer (ou cancérogène).

Cardiotonique : Stimule les fonctions du cœur (renforce, ralentit et régularise les battements du cœur).

Carminative : Favorise l’expulsion des gaz intestinaux. Les carminatives sont souvent aromatiques et stimulantes.

Cathartique : Purgative.

Céphalique : Contient de propriétés sédatives qui soulagent spécialement les maux de tête.

Cholagogue : Permet l’évacuation de la bile dans l’intestin (contracte la vésicule biliaire).

Cholérétique : Stimule la sécrétion de la bile par le foie, favorisant la digestion des corps gras.

Cholinomimétique : Reproduit les effets de l’acétylcholine, de façon directe ou indirecte (synonyme d’acétylcholinomimétique).

Cicatrisane : Aide à la cicatrisation des plaies (vulnéraire)

Collutoire: Traite les douleurs et/ou infections de la cavité buccale.

Cordiale : Active la circulation sanguine et stimule les fonctions digestives.

Coricide : Permet de résorber les cors (externe).

Cytotoxique : Toxique pour les cellules.


Décontracturante : Relaxe et réchauffe les muscles, calmant les contractures par action révulsive et antispasmodique.

Défatiguante  : Tonique.

Délétère : Qui est nuisible ou dangereux pour la santé, nocif et mortel.

Dépurative : Purifie le sang par l’élimination des déchets par action diurétique, laxative ou sudorifique.

Dermocaustique : Entraîne des brûlures de la peau et des muqueuses.

Désinfectante : Tue ou inactive bactéries et autres micro-organismes.

Désodorisante : Masque les mauvaises odeurs.

Détersive : Nettoie les plaies, facilitant la cicatrisation.

Digestive : Facilite la digestion.

Diaphorétique : Provoque la transpiration (sudorifique).

Diurétique : Achève le processus d’élimination en épurant le sang des toxines qu’il contient.

Dopante : Stimule et tonifie l’organisme.

Drastique : Provoque les contractions de l’intestin entraînant une forte évacuation des selles.


Edulcorante : Donne une « saveur douce » (par abus de langage, saveur sucrée).

Emétique : Provoque le vomissement ce qui permet de vider l’estomac (émétisante = vomitive).

Emménagogue : Provoque les règles, facilite et augmente l’évacuation.

Emolliente : Apaise les tissus (peau et muqueuses) enflammés.

Emulsifiante : Facilite ou stabilise l’émulsion.

Emulsionante : Augmente l’onctuosité pour stabilise l’émulsion.

Epileptogène : Provoque une crise d’épilepsie.

Eupeptique : Favorise la digestion.

Expectorante : Favorise l’expulsion du mucus bronchique et pharyngé.


Fébrifuge : Combat la fièvre et en combat les accès.

Fibrinolytique : Dissout fibrine et caillots sanguins.

Filmogène : Forme un film.

Fluidifiant : Liquéfie et facilite l’évacuation des sécrétions. Certains ont des actions fluidifiantes sur le sang.

Fondant : Résolutif.


Galactagogue : Active la sécrétion du lait chez la femme allaitante (=galactogène).


Hémolytique : S’attaque aux globules rouges, provoquant parfois un ictère et une anémie.

Hémostatique : Stoppe les saignements soit par vasoconstriction, soit par apport de facteurs coagulants (vitamine K et P).

Hépatique : Aide les fonctions digestives du foie et de la vésicule biliaire (sécrétion et évacuation).

Hépatoprotecteur : Protège le foie ou modifie les fonctions hépatiques.

Hydratante : Reconstitue le film hydrolipidique.

Hyperémiante : Provoque l’accumulation de sang dans les vaisseaux dilatés d’un tissu ou d’un organe d’où un afflux local de chaleur (cf. rubéfiant).

Hypertensive : Provoque l’élévation de la pression du sang dans les artères (souvent par effet stimulant).

Hyperthermisante : Augmente la température du corps ou de la zone concernée (externe).

Hypnotique : Induit le sommeil (somnifère).

Hypocholestérolémiante : Abaisse le taux de cholestérol dans le sang.

Hypoglycémiante : Abaisse le taux de glucose dans le sang.

Hypolipémiante : Réduit le taux de lipides dans le sang.

Hypotensive : Abaisse la tension artérielle


Immunostimulante : Stimule, active, prolonge, renforce ou module le système immunitaire (selon antigène).

Immunomodulante : Altère le système immunitaire.

Insecticide : Tue un certain nombre d’insectes (généralement ce sont les essences).


Laxative : Facilite l’évacuation des selles, soit en augmentant leur volume, soit en stimulant le péristaltisme intestinal.

Larvicide : Tue les larves.

Lipolytique : Dissout les graisses lors de la digestion.

Lithontriptique : Dissout les calculs.


Mélatoninergique : Favorise la sécrétion de la mélatonine.

Mucilagineuse : Contient des hydrates de carbone qui se gonflent à l’eau, formant une préparation visqueuse : le mucilage.

Mucolytique : Fluidifie le mucus.


Narcotique : Provoque une sommeil lourd, artificiel, entraînant une diminution de la sensibilité.

Nervine : Qui a une action sur le système nerveux.


Œstrogénique : Diminue la fertilité des herbivores (composés phénoliques).

Ophtalmique : Calme les affections de l’œil et de la paupière.


Parasiticide : Qui détruit les parasites (insectes, acariens, vers, etc.).

Parasympathicolytique : (ou parasympatholytique) S’oppose à l’action du système nerveux parasympathique.

Parasympathomimétique : Imite la stimulation du système nerveux parasympathique.

Pectorale : A une action bénéfique sur l’appareil respiratoire (béchiques et expectorantes sont des pectorales).

Peptique : Aide à la digestion (pectine de l’estomac).

Phlébotonique : Augmente la tonicité des parois veineuses (= veinotonique)

Purgative : Très fortement laxatif, irritant parfois la muqueuse.


Radioprotectrice : Protège contre les effets néfastes des rayons ionisants.

Rafraîchissante : Calme la soif et abaisse la température du corps (les plantes acidulées, qui sont anti- inflammatoires, sont rafraîchissantes.

Réjuvénatrice : Diminue les rides et la couperose.

Relaxante : Aide à la détente.

Reminéralisante : Apporte sels minéraux et oligo-éléments, reconstitue l’équilibre minéral du corps.

Résolutive : Réduit les engorgements et inflammations (= fondant)

Révuslive : (Externe) Provoque rougeur et irritation, retient le sang en surface, soigne les inflammations.

(Interne) Décongestionne les organes.

Roborante : Redonne de la force, de l’énergie.

Rubéfiante : Soulage la douleur. Peut provoquer congestion locale, rougeur passagère.


Sédative : Calme, agit contre la douleur et l’anxiété.

Sérotoninergique : Inhibe la recapture de la sérotonine.

Sialagogue : Stimule la sécrétion salivaire.

Somnifère : Hypnotique.

Spasmolytique : Lutte contre les spasmes musculaires.

Stabilisante : Conservant les propriétés physico-chimique (texturant alimentaire).

Sternutatoire : Provoque l’éternuement.

Stéroïde : Substance chimique d’origine animale ou végétale ayant une action hormonale.

Stimulante : Excite les fonctions d’éveil, l’activité nerveuse, vasculaire.

Stomachique : Soulage les maux d’estomac, facilite la digestion.

Sudorifique : Stimule la transpiration.

Sympatholytique : Diminue ou supprime les effets de la stimulation du système nerveux sympathique.

Sympathomimétique : Imite la stimulation du système nerveux sympathique (vasoconstriction).


Ténifuge : Combat les parasites (vermifuge, anthelminthique).

Tensioactive : Modifie la tension superficielle (texture) entre deux surfaces (lipophile et hydrophile).

Tératogène : Peut provoquer des malformations chez les enfants dont la mère a été traitée pendant la grossesse.

Tonicardiaque : Renforce, ralentit, régularise les battements du cœur (cardiotonique).

Tonique : Fortifie et défatigue l’organisme, donne du tonus.

Tranquilisante: Sédatif.


Ulcéroprotectrice : Inhibe les lésions gastriques.


Vasoconstrictrice : Ressert les vaisseaux sanguins.

Vasomotrice : Produit le mouvement des vaisseaux sanguins.

Vasodilatatrice : Dilate les vaisseaux sanguins, provoquant le gonflement des tissus irrigués.

Veinotonique : Augmente la tonicité des parois veineuses

Vermifuge : Expulse les vers de l’intestin.

Vésicante : Rubéfiante

Vomitive : Émétique.

Vulnéraire : Cicatrisation des plaies et guérit les contusions.

0
    0
    Votre panier
    Votre, panier est videRetour à la boutique