La Sève de Bouleau, boisson sacrée

La sève de Bouleau, une boisson sacrée
Betula pendula, Bétulacées

Le Bouleau est le premier arbre du calendrier celtique symbolisant la naissance, le renouveau, la purification, la sagesse et l’élévation de l’esprit. Il est le plus lumineux de tous les arbres symbolisant également la Lumière et le retour du Soleil. Il est une plante “pionnière”, une des premières à coloniser un biotope en marche vers le retour à la forêt. C’est en effet la première espèce d’arbres à repousser sur les lieux dévastés pour panser les plaies. Pour nous également lorsque nous avons subit un choc ou un traumatisme, le Bouleau détend, calme les nerfs, nous procure douceur et paix intérieure. La sève de Bouleau est particulièrement diurétique et dépurative, elle aide à éliminer les toxines, stimule l’organisme et le système immunitaire.

La sève de Bouleau est considérée comme une boissons sacrée, dépurative et purifiante, caractérisant le réveil de la Nature à la fin de l’hiver et au début du printemps. C’est une boisson courante depuis toujours dans les pays proches des pôles où sa consommation est ancestrale. Elle est un aliment de base fortifiant que l’on peut récolter chaque année dans son jardin ou dans la forêt proche (loin des zones polluées). C’est une boisson qui convient aux adultes comme aux enfants, bienfaitrice pour la santé, nourrissante et purifiante.

La sève de Bouleau est le liquide à peine trouble qui s’écoule de l ‘arbre lorsqu’on coupe une branche. C’est la sève brute qui nourrit le tronc, les branches, les bourgeons, les feuilles, les fleurs et les fruits de l’arbre. Il s’agit d’un liquide pur, originel, non traité, légèrement sucrée. 

Pour la récolter, il faut forer délicatement le tronc d’un Bouleau d’une vingtaine à une trentaine de cm de diamètre, pas trop profondément (1,5 à 3 cm). Utiliser une chignole à main ou une perceuse pour forer le trou et introduire un petit tuyau par lequel s’écoulera lentement la sève dans un bidon. Une fois récoltée, elle se conserve à température fraiche constante, à l’abri de la lumière, dans des récipients à l’ouverture protégée, mais non hermétique. La sève évolue lentement, fermentant peu à peu, ce qui lui fait prendre un peu de volume, renforçant ainsi sa concentration en nutriments divers.

La récolte se fait de fin février à fin mars en fonction des années sur Betula pendula et Betula pubescent. Les deux poussant dans des milieux humides, ils drainent beaucoup de sève. En général, le Bouleau draine plus de 60 litres de sève brute par jour, ce qui nous autorise à lui en prélever quelques litres par jours (maximum 5L pendant seulement quelques jours).

La sève de Bouleau contient des sucres (glucose, fructose, galactose, mannose, mucilages), des sels minéraux (calcium, magnésium, manganèse, potassium, phosphore, zinc, fer, sélénium, cuivre), des acides aminés (alanine, arginine), des acide phénols (acides bétulinique, malique, succinique, citrique, phosphorique, glutamique et fumarique), etc. 

En terme de bénéfice pour la santé et le bien-être, elle est drainante, dépurative, diurétique, antilitiasique urinaire, détersive et vermifuge.

                                                        En savoir plus sur l’acide bétulinique et ses bienfaits

D’un point de vue botanique, la sève contient les millions de cellules souches qui régénèrent en permanence l’arbre. Elle contient tous les nutriments nécessaires à la vie de l’arbre. Cela lui permet de garder sa souplesse face aux vents violents sans se rompre, de se réparer après les blessures de la grêle, mais aussi de se régénérer rapidement si le feu a ravagé la forêt (permet de reformer des rameaux, des feuilles, des fleurs, des fruits puis des graines).

Ce petit arbre monoïque de 20 à 25 mètres de haut, ne vivant qu’une centaine d’années, est très commun, sauf en Méditerranée ou il est rare. C’est vers l’âge de 20 ans qu’il est le plus resplendissant. Le tronc est droit, les branches sont dressées puis plus ou moins retombantes. L’écorce est d’abord lisse, blanche et se crevasse avec le temps. Les bourgeons sont coniques, trapus et bruns. Les feuilles alternes, triangulaires, glabres sont inégalement dentées. La floraison a lieu d’avril à mai. Les chatons mâles terminaux souvent groupés par trois, sont sessiles et pendants de 10 cm. Les chatons femelles subterminaux, dressés sur 3 cm, sont pédonculés et solitaires. La pollinisation se fait par le vent. Les fruits sont petits à ailes larges.

Riche en Calcium

Le Calcium intervient dans la conduction nerveuse, les contractions musculaires, la coagulation sanguine, la perméabilité des membranes, la libération de certaines hormones.

Riche en Cuivre

Le Cuivre est un oligo-élément très important pour tout l’organisme, notamment le foie, le cerveau, la peau (et les cheveux). Il intervient dans la protection des cellules contre les radicaux libres.

Riche en Fer

Il permet la métabolisation des globules rouges, la bonne oxygénation du cerveau et des muscles. Il participe à la synthèse de l’ADN. Une anémie en Fer provoque une grande fatigue.

Riche en Magnésium

Il a une action sur la fatigue et la dépression. Il participe à l’activation de certaines enzymes et est présent dans tout le corps (os et muscles).

Riche en Manganèse

C’est l’anti-vieillissement par excellence. Il participe à une bonne croissance (enfance, adolescence, os, cheveux, ongles) et agit sur la fertilité.

Riche en Phosphore

Il joue un rôle important dans la fixation du Calcium.

Riche en Potassium et Sodium

L’écart entre le Potassium et le Sodium doit être le plus grand possible pour éviter les problème d’hypertension. La sève de Bouleau est un apport dans de justes proportions.

Riche en Zinc

Il favorise la production de neurones et nous aide aussi à reconnaître et apprécier les saveurs. La sève de Bouleau en continent une assez forte proportion, comme les huitres.

Riche en Acide aminés (17)

Ils ont un impact sur la vitalité, le sommeil et par conséquent l’humeur. La sève de Bouleau prévient le stress oxydatif et a un effet apaisant. Par ailleurs, elle participe au nettoyage du cerveau.

Riche en Silicium organique

La sève de Bouleau est le meilleur complément en silicium organique. Elle est indiquée en cas de fracture osseuse, perte osseuse ou détérioration des cartilages.

Riche en Bétuline

Des études récentes montrent l’efficacité de ce principe actif sur les cellules cancéreuses. La bétuline provoquerait l’apoptose des cellules malignes (sève de Bouleau et tisane d’écorce).

Autres constituants actifs

La sève de Bouleau est également riche en flavonoïdes (antioxydants puissants), en mucilages, en Sélénium (juste dose), en Mobyldène, en Chrome, en vitamines (A, groupe B, E D, C, K1).

Utilisation:

La sève de Bouleau peut se consommer toute l’année mais ne sera alors pas un aliment frais car elle aura reçu un traitement pour pouvoir la conserver plus longtemps. 

L’idéal est de la consommer fraiche, du 1er mars au 21 mars, jour du Sabbat d’Ostara, équinoxe de printemps, jour d’équilibre (même durée du jour et de la nuit). Cette année l’équinoxe a lieu le dimanche 20 mars à 17h, mais le principal est de faire au moins 21 jours de cure.

Suite à cela, le corps sera alors nettoyé et purifié, prêt pour accueillir les nouvelles énergies de l’année (lumière, chaleur, éveil, dynamique, mouvement). La cure peut être en fonction de chacun: un verre à jeun le matin, 125 ml en milieu de matinée et 125 ml en milieu d’après-midi, un litre par jour à tout moment de la journée (mais jamais plus!), etc. Ce qui compte c’est que cela vous parle, vous corresponde et que vous écoutiez les signes de votre corps. Au moindre inconfort arrêtez la cure tout simplement.

Pour bien accompagner cette cure purificatrice, d’élimination mais aussi de nutrition, il est bon d’avoir une bonne hygiène de vie, de bien dormir, bien manger, bien s’oxygéner et bien bouger. Evitez les sodas, sucreries, excès de viandes ou produits laitiers, alcools et tabac. Préférez les fruits secs, oléagineux, céréales, légumineuses et mangez des aliments crus en début de chaque repas, en pensant bien à les mastiquer suffisamment pour éviter les ballonnements. Pendant cette période, profitez-en pour méditer, vous ressourcer, vous reconnecter au Vivant qui vous entoure et vous parle…

Rédigé par Arlette JACQUEMIN, Paysanne-herboriste – L’Herberaie

0
    0
    Votre panier
    Votre, panier est videRetour à la boutique